Irish Coffee et whiskies irlandais

Irish Coffee et whiskies irlandais
Irish coffee et son histoire
Irish coffee et son histoire
Irish coffee et son histoire


Le café crème irlandais fait office de liqueur digestive, voire de dessert à la maison. Vivre avec un ex-barman anglais peut avoir des avantages…

Histoire de l’Irish coffee

L’Irish Coffee est une boisson chaude alcoolisée créée dans les années 1940 en Irlande. La légende raconte que la recette a été inventée par un chef de cuisine irlandais Joe Sheridan, qui travaillait dans l’aéroport de Foynes, dans le comté de Limerick.

En 1942, un avion en provenance de New York fut dévié de sa trajectoire en raison d’une tempête et dû atterrir à Foynes. Le chef Sheridan fut chargé de réconforter les passagers, e décida de créer une boisson chaude à base de café pour les réchauffer. Il ajouta du whiskey irlandais pour donner du goût, de la crème fouettée pour la texture, et du sucre pour l’édulcorer.

La boisson est devenue populaire parmi les passagers, et lorsque l’aéroport de Shannon a été construit en 1945 pour remplacer celui de Foynes, l’Irish Coffee a été servie dans le salon des VIP de l’aéroport.

 

joe sheridanterminal

 

La boisson a ensuite été popularisée aux États-Unis grâce au journaliste américain Stanton Delaplane du Buena Vista’s, qui découvrit ce breuvage à l’aéroport de Shannon et l’a ramenée à San Francisco.

Aujourd’hui, l’Irish Coffee est une boisson populaire dans le monde entier, souvent servie après le dîner dans les restaurants et les pubs irlandais. On y sert encore aujourd’hui plus de 2000 Irish coffee par jour.

 

buena vista

 

Comment servir l’Irish coffee ?

L’Irish coffee se sert dans un verre pour admirer le contraste de la couleur noire du café avec le blanc neigeux de la crème.  

 

Les whiskey irlandais  

« Grâce au whisky, j’entends le silence de la lande, je respire les senteurs de tourbe. Je perçois les chants des cornemuses, bref, je voyage dans ma tête ».
Alain Paucard

 

Patrick préféra sans doute le Tullamore Dew.  Ce whiskey fut largement exportée au XIXᵉ siècle avant d’être racheté par Power. De plus, il est très léger, sec et élégant avec des arômes d’amande fraîche, de café grillé et de cacao.

 

tullamore

 

Je choisirai plutôt un Paddy seul rescapé des whiskies de Cork. Par ailleurs, il est reconnaissable à la carte d’Irlande qui figure sur son étiquette. Il porte le nom d’un représentant apprécié de la clientèle. De plus, il est léger, rond et sans aspérité. Final clair et net.

 

paddy

 

Les petites distilleries de Cork et celle de Mildleton fusionnèrent en 1867 pour donner les distilleries de Cork, situées à Midleton. L’ancienne distillerie a été conservée. On peut y voir le plus grand alambic du monde (143 872 litres). Lire l’article sur ma visite.

 

alambic

Crédit photo MyguideIreland

Benoît préfère le Jameson, le whiskey le plus vendu au monde, et sa version 12 ans d’âge Jameson 1780, très aromatique, est le plus célèbre des whiskies haut de gamme. Il est puissant, moelleux, fin et distingué, aux arômes d’orge et de malt. Premier à la vente en Irlande, Power devance Paddy, tandis que Jameson et Bushmills prennent la tête en France.  

 

jameson

 

De plus, on pourrait également s’orienter vers un Old Bushmills, blond, fin et léger aux arômes chauds et doux de malt, avec des notes de sherry et de foin ou un Bushmills Malt.

Pourquoi pas un Black Bush, sombre et aromatique, car vieilli en fût de xérés oloroso.

 

20130126_5320130126_59

La Recette

Ingrédients pour 1 verre
125 ml de café fort
70 ml de crème fraîche liquide légèrement fouettée
35 ml de Whiskey irlandais
2 c à café de sucre cassonade
Finition
Cannelle en poudre ou muscade râpée ou poudre de cacao (ou mélange des trois)

Méthode

Un verre résistant à la chaleur d’environ 230 ml (verre à pied si possible)

  • Chauffer le verre en versant de l’eau frémissante.
  • Attendre quelques instants que le verre soit chaud puis jeter l’eau.

 

20130126_19

 

  • Déposer le sucre cassonade au fond du verre.

 

20130126_26

 

  • Verser le café chaud.
  • Remuer afin de dissoudre le sucre.
  • Ajouter le whiskey.

20130126_35

 

  • Verser doucement la crème fouettée au creux d’une cuillère pour qu’elle flotte à la surface du liquide sans se mélanger.
  • Saupoudrer la crème avec de la cannelle, ou noix de muscade ou cacao en poudre (ou un mélange des trois)

Servir immédiatement.

 

20130126_51

Print Friendly, PDF & Email
Our Score
Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]

14 Comments

  • Rosa

    Une boisson divine! Je ne suis pas très whisky, mais j’adore cuisiner avec. 😉

    Bises,

    Rosa

  • vero

    tres instructif bravo

  • Gracianne

    je ne suis pas tres connaisseuse en whiskey irlandais, mais le irish coffee fait aussi partie de mes desserts preferes, quelle magnifique invention.

  • Spécialiste de l'éphémère

    Ça fait des lunes depuis la dernière fois que j’ai bu cette divine boisson! Faut y remédier! Merci pour le rappel. Bises.

  • Marie

    Dégusté une seule fois, j’en ai gardé un délicieux souvenir, à refaire sans hésitation.
    Quelle belle crème, merci et belle soirée

  • Cathy

    Un délice!

  • Patrick Cadour

    Je ne suis pas totalement d’accord avec la note de dégustation du Tullamore Dew, elle est juste mais incomplète : ce que j’apprécie le plus ce sont ses notes végétales et fruitées (qui sans doute me rappellent mes chéris des îles écossaises), alors que je suis moins fana du caramélisé des autres whiskeys irlandais. Des saveurs végétales et fruitées qui rehaussent le fruité et l’acidité du café (je sucre à peine l’irish coffee, comme tout le reste).

    Merci pour la mention, je suis à deux doigts de m’en préparer un ou deux au petit dej….

  • sandra

    miam miam !!!!!

  • Claire-tte

    Cet article est superbe ! J’avais déjà goûté l’Irish coffee en Irlande, mais j’avoue que je n’y connais pas grand chose en whisky, donc merci pour ces éclaircissements !
    La seule chose, c’est que je n’avais pas trouvé le café assez fort… réflexe d’italienne, peut-être ?
    En tout cas, merci pour la recette, je verrai si j’arrive à réitérer l’exploit !

  • Famille Gerdel

    J’en suis accro… difficile pour moi d’y résister si on m’en offre.

Laisser un commentaire

“One cannot think well, love well, sleep well, if one has not dined well.” ― Virginia Woolf, A Room of One’s Own

Liste des catégories
Hélène PICKEN - Rédactrice

Hélène PICKEN - Rédactrice

    Newsletter